Réforme des retraites, Régime général SSI, CIPAV ?

L’article 15 de la Loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) 2018 réduit le périmètre de la Cipav à une vingtaine de professions, dont ne fait plus parti les psychomotriciens.
Cependant, la psychomotricité étant une profession de santé réglementée, celle-ci aurait toujours du être inscrite à la Carpimko, bien que moins avantageuse que la CIPAV!

Ainsi, si vous avez créé une activité avant :
► le 1er janvier 2018 pour les micro-entrepreneurs
► le 1er janvier 2019 en régime de déclaration contrôlée
Vous pouvez restez à la Cipav demander à rejoindre le régime général et d’être affiliés à la Sécurité sociale pour les indépendants (SSI).

Ce droit d’option étant irrévocable, nous vous invitons à consulter le comparateur de cotisations de la CIPAV, vous permettant de connaître, selon votre revenu, le montant des cotisations que vous auriez à payer à la Cipav et à la SSI ainsi que vos droits futurs à la retraite complémentaire.
De même, nous vous invitons à consulter la fiche pratique de la CIPAV consacrée au droit d’option en cliquant ici.

Lien vers Outil de comparaison Cipav/SSI

Cependant si le régime SSI (Ex-RSI) semble nettement défavorable, il faut bien entendu comparer tous les éléments. Et selon les situations individuelles la réponse n’est pas la même! Ci dessous la comparaison des avantages et inconvénients entre CIPAV et SSI .

L’AFPL a fait son choix pour les plus nombreuses d’entre vous: jeunes femmes, susceptibles d’avoir des enfants, avec un chiffre d’affaire (CA) <42.000 €/an et/ou exerçant en salarial en complément.
Dans ces conditions l’ancien SSI ou CIPAV sont inacceptables, car notamment le droit à retraite lors d’un congés maternité est nul, idem si le CA <10.000€/an ! Une augmentation donc de 2,5% pour les 300 anciens qui cotisent encore à la CIPAV , mais qui par solidarité pour les 2700 plus jeunes se justifie !

SSI (Actuel) :
Cotisation Retraite+CSG : 36,05% 
Cotisation de base :
17,75% du CA
Retraite complémentaire :
7 % du CA
Invalidité décès :
1,3% du CA (max 516 €/an)
Rente annuelle 19866 €/an
Rente conjoint : 0 €/an
Rente par enfant : 0 €/an
Indemnité Journalière :
21€ à 54,43€ / jour selon CA
soit
630€ à 1630€ / mois selon CA
Congés maternité
PAS d’Équivalent de points (Différence entre salarial/libéral!)

Réforme Proposée des Retraite:
Cotisation Retraite+CSG : 31,38% 

Cotisation de base :
28,12% du CA après abattement de 30%
Soit 19,68% du CA
Retraite complémentaire :
7 % du CA
CSG-RDS
réduction de la CSG :
taux global CSG-RDS 3,70%
Invalidité décès :
1,3% du CA (max 516 €/an)
Rente annuelle 19866 €/an
Rente conjoint : 0 €/an
Rente par enfant : 0 €/an
Indemnité Journalière :
21€ à 54,43€ / jour selon CA
soit
630€ à 1630€ / mois selon CA
Congés maternité
Équivalent de points (identique salarial/libéral)

Cipav : Uniquement ceux en exercice avant 2019
Cotisations totales: Retraite+CSG : 27,8% 
Cotisation de base :

tranche 1 : 8,23% jusqu’à 40524 €/an du Revenu net RN
tranche 2 : 1,87 % y compris au delà de 40254 €/an RN
soit une cotisation de 10,10% si CA <40524 €/an
Retraite complémentaire :
Forfait :
Si CA < 26580 : 1353 €
si CA > 26580 : 2785 €
Invalidité décès :
Choix d’option A, B ou C
Option A : 76€ / an
Celle que nous recommandons
Option C : 380 €/an
Rente annuelle 26300 €/an
Rente conjoint : 7890 €/an
Rente par enfant : 7890 €/an
Indemnité Journalière :
Aucune indemnité
Congés maternité
PAS d’Équivalent de points (Différence entre salarial/libéral!)

Un choix à faire en fonction donc, de sa situation familiale et financière !