Réformes des retraites 2019 Rdv du 18 décembre

COMMUNIQUÉ – REFORME DES RETRAITES FFP et AFPL

Ce mercredi 18 Décembre, les psychomotriciens ont été reçus par le Haut-Commissariat à la Réforme des Retraites. Cela vient poursuivre les démarches de dialogue et de concertations déjà engagées par la FFP et l’AFPL afin que des éclaircissements nous soient apportés quant aux détails de cette réforme et son impact sur les psychomotriciens libéraux. Cet échange a donc permis de clarifier un certain nombre de points qui inquiètent les psychomotriciens libéraux et dont nous avons pu nous faire écho auprès du cabinet.

Sur la question des 28.12% de cotisation qui menacent clairement la pérennité de nombreux cabinets, le HCRR semble avoir pris la mesure du risque et a exposé les mécanismes compensatoires, à savoir une modification de l’assiette de cotisation en utilisant un abattement forfaitaire (prévu autour de 33%) et la cotisation CSG. Selon les projections, au lieu d’une augmentation de de 16% à 28 %, soit une hausse de 12 points, l’augmentation « réelle », une fois les compensations appliquées, serait plutôt proche de 5 à 6 points. Cette hausse serait lissée sur plusieurs années jusqu’en 2025. Le HCRR affirme que cette augmentation sera assortie d’un maintien, voire d’une augmentation à terme des pensions. Toutefois, sur l’ensemble de ces points, s’ils s’avèrent plutôt positifs, nous attendons encore des engagements fermes et écrit pour rassurer définitivement les professionnels.

Sur la question de l’exercice mixte, majoritaire chez les psychomotriciens libéraux, le HCRR a montré l’intérêt qu’il portait à cette modalité, notamment pour les professions de santé, et a manifesté son souhait de protéger autant que possible cette dernière, voire de profiter du système universel pour le favoriser, notamment en cessant d’obliger les professionnels à une cotisation minimale sur les 2 régimes salarié et indépendant et en permettant une hausse des pensions pour ceux qui choisissent ce mode d’exercice. De l’aveux même de nos interlocuteurs, le chantier sur ce point reste très ouvert et de nouvelles séries de concertations auront lieu au premier trimestre prochain, concertation auxquelles seront naturellement conviés les psychomotriciens.

Sur la question de l’égalité de traitement avec les autres professions paramédicales, le HCRR est en accord avec le principe mais se refuse d’aller plus loin et se concentre sur l’évolution des régimes tels qu’existant aujourd’hui.

Dans l’immédiat, le calendrier va être ponctué par la Loi Cadre qui donnera les lignes directrices de la réforme courant janvier. Le traitement par ordonnance qui devrait suivre constitue néanmoins un motif d’inquiétude et nous demandons à pouvoir accès aux projets de texte. La FFP et l’AFPL restent donc pleinement mobilisés, en contact avec le HCRR et tiendrons informé l’ensemble des psychomotriciens libéraux de l’évolution de la situation et des discussions avec notre profession.

Paris, le 19 Décembre 2019